Épineux

Tours de verre
et d’aciers comme des épines
couloirs de bitumes gelés
des errants aux dos voûtés
sans espoir ni désespoir
guettent le moindre magot.

Dans les ampoules du théâtre électrique
des marionnettes diffusent des messages
creux.

Le dernier indien gît dans l’oubli des promesses,
trahi.

0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.