Petite note à propos des messages

Avez vous remarqué combien les gens sont susceptibles et sourcilleux à propos des mots sur lesquels ils s’agrippent comme uniques références faisant autorité, et reconnues, rejetant avec une certaine férocité ceux qui les bousculent ? Cela les rassure, de penser qu’ils vivent dans un monde bien balisé, non surprenant et n’obligeant pas à changer. Il faut avouer que ce n’est guère confortable de devoir modifier ses croyances, ou ses certitudes, être la proie du doute, remettre en question les fondements de son passé, des erreurs éventuelles qui jalonnèrent notre temps. Tout bonnement parce nous serions confrontés à nouveau avec l’inconnu, et poursuivre la route périlleuse, effrayante au sommet.

Il s’agit d’une question de confiance. Nous sommes seuls sur le chemin, à pouvoir décider de ceci ou cela, notre liberté n’est jamais conditionnée par les opinions, nous n’avons que notre guide intérieur – appelle ça la conscience si tu veux – qui ne peut nullement être réduit au silence.

Tant que le monde sacrifiera ses meilleurs parmi nous, cela ne pourra aller qu’en empirant. Ce serait le triomphe du bas sur le haut. Et là les mots sont signifiants. il ne s’agit pas d’un bas spatialisé, d’un bas géométrique, mais d’un bas de déchéance ou de dégradation de l’âme humaine.

0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.