Prise au piège

Avez vous remarqué ? Tous les peuples se lèvent et marchent. Cela veut-il dire qu’ils ne croient plus à ce qui les dirigent, ils les refusent, ils savent que tous ces pouvoirs les emmènent nulle part, sans exception, comme on est mené en bateau, errant tournant en boucle. Passagers inutiles qu’on jette par dessus bord, colis encombrant, déchets, débris dans un monde remplis de détritus. La Machine tourne à vide. Ceux qui détiennent les outils de la force destructrice des armes, essaient de retenir le plus longtemps possible les bombes, et les diffusent au compte goutte pour effrayer leurs adversaires, à qui ils vendent des armes désuètes, et dont ils dépendent pour produire ? C’est comme si la terre était prise à son piège, résultat de son manque. De cet absolu qui manque ici bas, et que des rusés voudraient nous imposer comme étant seul et unique, mais sans jamais en donner les éléments essentiels.

0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.