Pourquoi tout part en vrille ?

C’est plus simple qu’il n’y paraît.

Avant, il y avait peu de mélanges au niveau des informations, moins de confusions, il y avait en chaque lieu des gens plus ou moins sages qu’on pouvait écouter et dont on pouvait suivre les enseignements, ou les conseils. Ça allait, tant bien que mal, et la nature compensait, nous prévenait du pire. 

Maintenant c’est le grand vide et la confusion, la saturation paradoxale de ce vide, du non sens, que chacun croit pouvoir combler avec ces propres connaissances ou des montagnes d’objets, de techniques ou d’outils, comme si cela pouvait résoudre les questions essentielles, métaphysiques, existentielles, ou régler la folie.

Quelle perte de lien ! mais cela a un sens, c’est de nous remettre les compteurs à zéros, de même que les conteurs. et la mémoire, qui ne saurait se trouver inscrite nulle part dans aucun disque dur.

Nous allons devoir faire face à cette béance, qui ne ressemble pas tout à fait à une béatitude.

0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.