Entre les deux

Nous sommes entre les deux, plus ou moins,

plus ou moins égarés.

Plus que moins. Déséquilibrés.

Rivés à la matière, et n’en sortant pas.

Crispés sur nos certitudes et n’en démordant pas, c’est à dire nous mordant les uns et les autres selon cette Nature qui nous possède.

Il y a une forte dissymétrie dans le cours de notre existence boiteuse. Le malheur étant toujours plus fort que le bonheur, la solitude nous plombant sérieusement, de même que cette impuissance. sans parler de ces nombreux échecs qui jalonnent notre perdition.

Comme si nous étions enfoncés à jamais dans l’épaisseur obscure des choses matérielles nous rendant fous. Comme si dans un sens nous avions perdu L’esprit. 

Alors dans ce drame perpétuel nous appelons, nous faisons appel soit à la pureté de l’Amour, ou de l’Esprit, pour nous délivrer de tout cela.

Pour éviter le pire.

0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.