Il y a plus

Il y a plus de science dans l’imaginaire que dans de nombreuses sciences dites dures. Il y en a beaucoup plus dans ta conscience que dans n’importe quelle équation fabuleuse. D’ailleurs, elle ne peut se trouver que là.

Tu ne trouveras pas la science hors de ta conscience. Une espèce d’étincelle qui fait corps avec ta pensée. La pensée allant immédiatement au lieu désiré, au lieu de son amour, de ce qui l’attire.

Juste éviter de tomber dans les pièges nombreux qui nous furent tendus, oublis, haines, eaux noircies du désespoir.

 

0

5 réflexions sur « Il y a plus »

  1. Les plus beaux et les plus grands Palais sont bâtis de pierre et de brique. La France est un merveilleux Palais.

    Rien n’est plus enivrant pour un filou d’investir le Palais, puis d’y exploiter une carrière de pierre et de brique. Certes, le filou fera fortune comme carriériste, mais à terme le Palais aura disparu.

    • Sérieux Jean, Crois-tu que L’éternel va se laisser démonter sans broncher dans sa demeure ? Quelle analogie pouvons nous emprunter pour prouver qu’il n’en sera rien, et surtout à qui allons nous pouvoir le prouver ?

  2. À qui nous le prouver ?

    À soi-même ! Et c’est toute la tragédie individuelle et collective, car lorsqu’un (r)éveil se produira, il sera douloureux. Et plus il sera tardif, plus douloureuse encore sera sa peine.

    Aujourd’hui, je crains que cette peine soit désormais insondable, incommensurable, infinie.

  3. Mon espérance est intacte.

    Cependant je me suis surpris hier et ce matin à verser, à pleuvoir des larmes. Des larmes d’amour et de sang.

Répondre à Jean Sentrais Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.