Passer par tout

Vivre, vivre vraiment c’est passer par tous les états, sans se laisser emporter par un seul et le subir. Que serions-nous si nous n’avions pas connu l’angoisse, la panique, la désolation, la souffrance dans nos chairs, le trou noir opprimant, la honte de nos fautes, à tous les degrés de l’échelle ? De même, toutes les formes du plaisir, de la fête, et des bonheurs jamais identiques, toujours empreints de nuances, comme si notre existence était une fresque, allant dans toutes les dimensions, et faisions connaissance avec notre mort même. Toutes ces moments vécus sont à proprement dit indescriptibles, comme la vitesse des particules ou leur position. Elles continuent leur course insaisissable, mais impriment leur trace.

Pourtant, nous aimerions vivre la meilleure vie possible, en réduisant les maux, qu’il n’en reste plus nous affectant. Comme des épreuves que nous aurions su passer, et surmonter. Ce n’est pas rien.

En méditant, en approfondissant ces choses, on est face à la volonté absolue du vivant.

0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *